L'orgue de barbarie de Bernard et Philippe

jouer la pièce In C de Terry Riley avec un ensemble d'orgues de barbarie

Le Chat

 

 

Un projet de Léo Maurel, jouer avec un ensemble d'orgues de barbarie "la pièce In C" de Terry Riley (cliquez sur le lien précédent pour le télécharger).

La prestation aura lieu lors du festival de Dijon en septembre 2020, soutenu par Philippe Cichon et Nicolas Thirion!

 

deux vidéos de ce morceau:

une courte moins de 5 minutes

 

une longue plus d'une heure

 

Son mail:

"j'aurais mis le temps, mais comme promis, je reviens à la charge avec ce projet délire de jouer la pièce In C de Terry Riley avec un ensemble d'orgues de barbarie, dans les rues de Dijon en septembre.

J'ai aussi mis Nicolas Thirion en copie de ce mail, qui est l'ami qui souhaite accueillir ce projet avec l'association WHY NOTE.

 

Alors voilà, commençons les choses par le début: la pièce inC.

C'est une pièce écrite en 69 je crois, par un compositeur de musique répétitive américaine (dans la même vague que Steve Reich, Philip Glass etc).

L'instrumentarium est relativement indéfini, mais en gros c'est bien d'être nombreux.

La partition (en pièce jointe) est composée de 53 patterns, petites cellules mélodico-rythmiques. Chaque instrument à la même partition. Chaque pattern est jouée, répétée, jusqu'à ce que le musicien décide de passer à la suivante, quand il le souhaite. Ce qui crée des sortes de décalages, canons et retrouvailles entre les différents instruments.

J'ai déjà joué cette pièce avec l'ensemble HanatsuMiroir, et l'orgue piloté que j'ai fabriqué, que tu avais vu à Lutherie Urbaine. Il existe tout un tas de versions que tu peux trouver sur le net, youtube etc.

On discutait de cette pièce avec mon ami Achim Schneider, facteur d'orgues de barbarie à Waldkirch, et que ce serait absolument super de la jouer avec un ensemble d'orgues de barbarie; avec 53 cartons perforés, mis en boucle, qui circuleraient d'un orgue à un autre, rendant ainsi visible au spectateur la structure de la partition. Puis, comme la pièce dure environ 1h, et que c'est quasi impossible  pour les bras de tourner la manivelle tout ce temps, le top serait de pouvoir être plusieurs à se relayer, voire inviter le public à venir tourner la manivelle et participer à la pièce collective.

 

J'ai parlé de cette idée à Nicolas, qui a rebondi, bien enjoué à concrétiser cette idée. Nicolas propose de jouer cette pièce dans la rue des Gondrans, rue piétonne centrale de Dijon, un samedi de septembre, en même temps que le festival de musique mécanique de Dijon, devant les grilles du jardin de la banque de France, où se tiendra une oeuvre monumentale éphémère de Daniel Buren, qui joue justement sur des effets de patterns et de décalages, mais graphiques, avec le toit en tuiles vernissées du bâtiment.

 

https://media.admagazine.fr/photos/61a8fe5253c66c6f9b6beeb1/master/w_1600%2Cc_limit/Daniel-BUREN-PdVA-C_1.jpg

 

 

Avec Nicolas, on souhaite que ce moment soit l'occasion de rencontres, de se faire découvrir des choses que l'on ne connait pas, et puis aussi de faire découvrir l'orgue de barbarie. D'inviter des passionnés avec leurs orgues de barbarie, des musiciens et des étudiants de Dijon.

 

Alors voilà Philippe, est-ce que ça te dirait de venir avec ton orgue? Est-ce que tu pourrais faire tourner le message auprès de tes contacts, voir qui ça pourrait intéresser de venir se balader à Dijon quelques jours, découvrir la pièce de Terry Riley, profiter du festival, faire des rencontres et partager sa passion pour la musique mécanique?

Ce serait bien d'avoir à la fin 5 orgues de barbarie, tous en 27 touches carton, accordés à l'identique.

Achim Schneider s'occupe de perforer une première série de cartons (car on va tenter une première fois cette pièce à l'Orgelfest de Waldkirch les 25 et 26 juin), mais c'est pas exclu qu'il faille en refaire pour septembre, adapter. Alors ce serait super génial si quelqu'un a une perforatrice MIDI qu'il peut ramener à Dijon.

Pour la partie logistique, transport, hébergement, je crois qu'il y a la possibilité que certaines choses soient prises en charges, mais Nicolas je te laisse répondre plus précisément sur ce point."

 

Je connais Léo depuis juin 2009, pour l'avoir rencontré parmi plusieurs fous furieux au festival de lutherie déjantée de Winzeele, un festival mémorable truffé d'originalité et de personnalités.

 

- Un accordéoniste dans la personne de Serge Tiberghien

Ce qui nous a inspiré pour en faire aussi:

Pour un accordéon, Puis pour un accordéon et un piano

 

- Un professionnel de la musique mécanique Patrick Desnoulez

 

- Léo Maurel avec qui on a fait un  boeuf orgue, flute ancienne et viole en jouant take five à l'envers.

Par ailleurs nous faisons des recherches communes sur les archets motorisés.

 

 

Pour tous ceux qui envisagent de participer voici les mails des organisateurs pour poser vos questions et manifester vos intentions:

leo_maurel@yahoo.f

nicolas.thirion@whynote.com

 



19/04/2022
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 238 autres membres