L'orgue de barbarie de Bernard et Philippe

L'orgue de barbarie de Bernard et Philippe

la pompe d'essais de JCA

Une pompe bien pratique pour faire des essais avant de disposer de la soufflerie définitive, une pompe montrée sur son site en juillet 2008 par Jean-Claude Augiron sans moteur et sans manivelle:

 

testeur 2-R.jpg

 Il suffit de remonter le plateau avec le poids pour disposer de vent à la bonne pression pendant un temps largement suffisant en regard du volume disponible qui est même plus important que celui d'une réserve traditionnelle.

Son principal avantage est d'envoyer de l'air qui n'est pas humide comme celui que l'on expire avec la bouche.

On règle la pression en modifiant le poids ce qui permet si les glissements sont corrects d'obtenir une pression particulièrement constante.

On dispose d'environ 17 litres d'air à comparer aux 5 l d'une réserve habituelle.

 

pompe JCA r.jpg

 

Le matériel:

70 cm de gaine d'aération diamètre 160 mm.

2 colliers de serrage diamètre 170 mm.

 

2 disques ou plateau de CP épaisseur 15 mm diamètre 160 mm tout deux percés au centre avec un diamètre 16 mm et celui du plateau mobile est équipé d'un clapet anti-retour agrafé comme pour nos battants de pompes et clapet de collecteur dans la réserve. Ce sont les support de la gaine souple. Ils sont vissés sur les plateaux et donc démontables et l'étanchéité est faite à la graisse siliconée.

3 disques de CP épaisseur 15 mm diamètre 240 mm. un pour le plateau mobile et les deux autres pour rigidifier l'ensemble.

 

1 planche de CP épaisseur 15 mm 240x300 mm qui est évidée comme une gravure pour diriger le vent du soufflet vers les sorties.

2 planches de CP épaisseur 5 mm 240x300 mm pour fermer la planche de gravure et former la base.

 

1 morceau de CP épaisseur 15 mm de 240x50 mm pour rigidifier les canons de sortie où l'on branche les flûtes à essayer ou le pèse-vent.

 

4 tubes diamètre 16 mm longueur 860 mm épaisseur 1 mm.

4 tiges filetées diamètre 8 à 10 mm de diamètre, longueur 900 mm.

 

du tourillon diamètre 6 à 8 mm pour faire des piges de centrage et retrouver les alignements

4 longueurs de 8 cm de tubes de 20 mm de diamètre pour guider le plateau intermédiaire glissant, ils empêchent le plateau de se mettre en biais et de coincer.

Deux canons pour deux sorties en 16 et 10 mm pour branchements collés à la colle époxy.

 

toute la quincaillerie de rondelles et boulons, etc...

 

Il ne faut pas conserver le ressort de la gaine sur le bord des plateaux de 160 mais le détacher et le couper en laissant la toile plastique étanche et souple pour couvrir la tranche des plateaux pour y placer les colliers sans la surépaisseur du ressort pour éviter une fuite par cet endroit.

 

La base rectangulaire est collé à la colle vinylique. elle possède deux sorties une pour la flute à vanne intégrée et l'autre pour y brancher le pèse-vent pour contrôler la pression.

 

L'assemblage est évident

 

Le résultat sans le poids:

pompe JCA terminee r.jpg

 

 

Cette pompe peut donc servir telle quelle sans soufflerie pour les essais d'harmonisation pour le réglage de la lumière et l'accordage de chaque flute dans l'atelier ou encore de réserve pour une soufflerie motorisée pour des essais continue d'usure et fatigue, mais aussi de réserve auxiliaire sur un orgue ordinaire pour une régulation plus performante en précision de pression et en quantité d'air disponible.



02/11/2020
9 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 201 autres membres