L'orgue de barbarie de Bernard et Philippe

Recherche constructeur d'orgue sur Bordeaux

Cet article a été d'abord signalé aux inscrits à la newsletter mais pas aux membres qui sont plus nombreux. Les inscrits à la newsletter sont systématiquement des membres donc certains vont recevoir cet avis en double en tant qu'inscrit puis en tant que membre.

Veuillez m'excuser de l'erreur de manipulation qui a pour but d'avertir les membres qui ne sont pas inscrits à la newsletter.

 

 

Marianne Muglioni Une violoncelliste a préparé une exposition itinérante pour faire connaitre la musique classique.

 

le projet presque terminé avec une vidéo

 

Presque parce que la boite bleue de la vidéo ne fonctionnait pas tout à fait comme prévue au départ puis a cessée complètement par la suite.

 

Marianne m'a demandé de l'aide. Mon emploi du temps étant très chargé en ce moment, j'ai tenté une aide à distance à partir des explications par téléphone et quelques photos prises pendant la phase de travaux et une vidéo du résultat à une époque où la boite bleue fonctionnait encore mais mal..

 

En effet sa construction a été confiée à Guillaume, un luthier d'instruments à vent (saxophone et clarinette) qui n'a pas de pratique de la production d'air, ce qui n'est pas étonnant puisque cela ne fait pas partie de sa formation initiale en lutherie.

 

Mon avis qui n'est qu'une probabilité et non pas une certitude:

 

Il a construit deux souffleries avec un tissu non étanche et commis quelques erreurs de néophyte.

 

- Le tissu utilisé n'est pas adapté
il n'est pas étanche par nature, il est mal rigidifié, il n'est pas correctement collé (mais agrafé) sur les chants (ou les bords) des planches en bois
voir photo 1
photo 1-1.png
 
 
- les éclisses (les renforts en carton) collés sur le tissu sont mal dimensionnées en hauteur (ce qui favorise le retournement du fond de réserve) et elles sont trop espacées entre elles (ce qui favorise les fuites à travers le tissu).
voir photo 2
photo 2.png
 
 
-du côté des pompes je ne suis pas certain de la présence ou du bon fonctionnement des clapets du gosier
voir dessin 3 et photo 4
dessin 3.png
 
photo 4.png
 
- les réserves ne sont pas équipées de ressorts il n'y a donc pas de pression de plus on voit dans la vidéo qu'elles ne se gonflent pas, il n'y a donc pas de régulation, ni de la pression, ni du débit. Guillaume m'a dit que le fond se retournait et j'ai cru comprendre qu'il avait décidé de les mettre hors circuit.
 
- il y a bien une soupape de sécurité sur la réserve mais le diamètre du trou est trop petit.
voir dessin 3 et photo 5 son débit est insuffisant ce qui conduit au retournement du fond de réserve si la pression arrive...
 
- les départs d'alimentation en air de la pseudo trompette et des autres flûtes présentent un départ qui ne me semble pas logique.
voir photo 4
 
- la charnière de la réserve me semble mal exécutée
voir dessin 3 et photo 5
 
- il y a une pièce collée sur le côté du gosier dont je ne comprend pas la raison d'être
voir photo 5
photo 5.png
 
Conclusion il faut:
remplacer le tissu par un cuir (neuf ou récupération de pantalon de motard ou encore revêtement type accordéon)
revoir les éclisses hauteur et écarts
vérifier les clapets des pompes dans le gosier et la soupape de réserve
coller de façon étanche voir l'article: https://orgue-bernard.blog4ever.com/les-colles
équiper les 2 souffleries de ressorts

revoir les charnières des réserves

 

 Marianne cherchait un constructeur amateur de la région autour de Bordeaux pour refaire ou aider à refaire ces deux souffleries

Un volontaire a été trouvé dans la personne de Gille Roux un constructeur amateur de la région de bordeaux qui fait partie du rassemblement de Sarlat.

 

Il peut y avoir d'autres réparateurs en équipe.

 

Pour l'instant je n'en sais pas plus puisque ce diagnostique est fait sur dossier photos sans avoir eut la bête entre les mains.

Un premier pas serait qu'il passe sur place et confirme ou infirme mes conclusions...

 

Puis dans un second temps éventuellement modifie ou plutôt remette en état éventuellement avec le concepteur Guillame ou encore refaire partiellement ou encore entièrement selon accord avec Marianne.

 

De mon coté aller sur place et dégager le temps nécessaire me pose des problèmes, mais je peux au moins aider pour guider et même fournir le matériel.

 

De mon coté j'ai expédié une peau de 0.74 mètre carré qui est déjà livrée. Sa surface a été calculée avec les conseils de PP (Pierre Pénard) qui est le concepteur et promoteur de ce type de soufflerie.

 

Gilles est passé conseiller Guillaume une après midi. Guillaume a fait le travail dans la semaine suivante.

 

Les dernières nouvelles par mail de Marianne:
 

 

"La boîte bleue est bien opérationnelle ! Je n’ai pas eu l’occasion de l’entendre mais mon médiateur culturel m’a dit qu’elle s’était transformée en Rolls ! 
Je suis passée remercier Guillaume aujourd’hui qui m’a dit que les conseils de Gilles et la qualité du cuir avaient été déterminants !

 Merci donc encore pour ton aide !

Si l’exposition arrive effectivement jusqu’à Paris, je ne manquerai pas de t’envoyer les infos."

 

 
je ne sais toujours pas si ce que j'ai dis était exact ou pas, mais ce n'est pas le sujet principal...

 

fin de l'article.

 



09/01/2022
7 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 238 autres membres