L'orgue de barbarie de Bernard et Philippe

L'orgue de barbarie de Bernard et Philippe

étanchéité des pieds de flûtes

bouchon-liege-robinet.jpg

 

Une légère fuite à cet endroit est beaucoup moins critique que sur les tampons, mais même si l'air est gratuit on cherche toujours à l'économiser car il faut le produire à avec un effort permanent à la manivelle sauf si on utilise une turbine.

 

 

Il y a une multitudes de solutions en fonction de nos fournitures, notre outillage et nos habitudes de travail:

La solution traditionnelle c'est un trou dans le sommier en cône femelle il faut un outil spécial: une fraise d’alésage conique (une lousse) et un pied de flûte conique mâle type  cône morse (angle faible) qui vont s'emboîter et donc être étanches. Il faut donc tourner les pieds de flûte et effectivement trouver un procédé de maintient ou fixation des flûtes qui conserve la pression d'emboîtement pour éviter de reculer et "sortir" une flûte par mégarde.

 

alésoir morse.jpg


On a déjà utilisé une solution type rondelle souple et résiliente (avec du silicone comme pour les tampons de bourdon) les pied de flûtes sont en tube droit. Il faut "mouler" les rondelles en silicone sur un moule  ou avec un tube légèrement inférieur à celui des flûtes, ici aussi une fixation des flûtes en partie haute est indispensable mais moins critique (il y a plus de latitude sur la hauteur)

 

pied flute.jpeg



il y aussi la solution du tube laiton de chaque coté et un raccord en tube PVC entre les deux, (d'un diamètre intérieur inférieur de 1mm au diamètre extérieur des tubes) avec éventuellement des colliers de serrage si l'étanchéité par emboitement est insuffisante. C'est la solution la plus simple et accessible mais c'est moins rapide pour les démontages et remontages et aussi moins pratique.

 

Pour finir après des essais variés et nombreux une solution logique, économique et pratique s'est imposée... Les bouchons synthétiques de nos bouteilles de vins qui sont justement conçus pour la même fonction pour le vin en bouteille:

 

bouchon.jpg

 

Même usagés (le passage éventuel du tire-bouchon  est supprimé par le perçage du tuyau), ils sont calibrés pour serrer sur un trou légèrement inférieur à 20mm de diamètre (le goulot d'une bouteille est généralement autour de 18.5 mm de diamètre pour un serrage maximum tout en permettant le débouchage avec tire-bouchon).

 

Percés au centre au diamètre variable du tuyau d'alimentation de la flûte (de 6 à 11 mm intérieur pour les flûtes de montre).

le trou de la planche est lui de diamètre constant fait à la fraise conique (lousse) pour obtenir le même effet de serrage avec une forme en cône 20/18:

 

pied3-R.jpg

 

Cette solution a été adoptée essentiellement depuis l'intégration du distributeur (ou sommier) dans  le collecteur et depuis la généralisation des  flûtes à vanne intégrée pour permettre de supprimer le  distributeur séparé avec des raccordements du collecteur vers ceux des flûtes difficiles à aligner face à face.

 

Le tube en métal est collé à la colle époxy sur le noyau du pied de flûte, le bouchon en synthétique est lui collé sur le tube laiton avec de la colle époxy ou cyano:

 pied1-R.jpg

 

Ils vont tenir facilement sur l'épaisseur de la planche supérieure du distributeur intégré au collecteur:

pied2-R.jpg

 

 bouchon-humour.jpg



01/07/2017
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 160 autres membres