L'orgue de barbarie de Bernard et Philippe

Fixation et disposition des flûtes

humour fixation.jpg

 

Nos flutes de montre doivent être démontables facilement pour l'entretien, mais fixées pour ne pas bouger lors des déplacements.

Du coté du pied on a déjà fait cet  article où on doit principalement se soucier de l'étanchéité.

Mais à l'autre extrémité, le haut des flutes, pour éviter que ça bouge c'est tout un programme...

Bien sur quand je dis l'autre extrémité, il s'agit de la fixation haute et non pas des tampons qui servent de systèmes de réglage de la fréquence!

 

J'ai observé une impressionnante variété de méthodes.

Il y a une contradiction entre vouloir fixer nos flûtes pour éviter qu'elles ne bougent et en même temps se réserver la possibilité de toutes les démonter individuellement sans pour autant les dérégler.

 

On cherche aussi la facilité et la rapidité de montage/démontage par exemple, si possible sans outils spécifique type tournevis ou clés.

 

Pour le système on a déjà vu: 

Des vis, queue d'aronde, aimant, boulon ou insert, serrage avec entretoise, crochet divers, coinçage conique, bande velcro, etc...

Pour la disposition des flutes:

alignées sur l'avant ou sur l'arrière ou encore alignées sur l'axe des tubes d'arrivées et même pas alignées du tout...

C'est comme les couleurs il y en a pour tous les goûts!

 

Le tout en forme de V de A ou inclinées, dégradées comme un escalier dans l'ordre...

en arc de cercle, en éventail ou comme une queue de pan, il devient impossible de proposer un plan ou des plans qui donnent toutes les cotes dans tous ces cas!

D'ailleurs le verbe organiser vient du monde de l'orgue lui même, cela consiste à ranger comme les flutes d'un orgue...

 

Pour commencer, un exemple de système bricolé et qui a déjà été testé mais complexe avec des crochets à ressorts sur une pièce collée sur le corps de flute qui accroche la flute sur l'encoche d'une barre transversale.

C'est rapide à démonter, ça tient bien transversalement, ça maintient la flute enfoncée sur son pied, ça ne demande pas d'outil, mais c'est compliqué et donc long à fabriquer:

 

 

vue d'ensemble

1.jpg

 

 

il faut tourner le crochet en appuyant

2.jpg

 

 

vue de détail du ressort

3.jpg

 

 

vue d'un élément démonté

4.jpg

 

 

vue d'une flute démontée

5.jpg

 

 

la méthode de  Claire la seule stagiaire à avoir fini son orgue à ce jour:

 

DSC03952-R.jpg

 

 

 

 

 

DSC03953-R.jpg

 

 

 

IMG_4823.jpeg

 

 

 

La méthode de Jean-Claude Augiron

 

 fixatio jca 1.png 

 

  fixation jca 2.png


Le crochet est fabriqué avec du balais d'essuie glaces récupéré il est positionné latéralement dans une encoche

 

Chacun va trouver une solution originale en fonction des ses approvisionnements, son outillage et ses pratiques personnelles..

La disposition ou l'implantation sont fonction de vos gouts.

N'hésitez pas à faire des propositions et des commentaires pour compléter cet article.

 

Une idée de Philippe76 dans les commentaires: du velcro, cependant l'autocollant ne tient pas toujours bien dans le temps, on le colle dans ce cas avec de la colle néoprène.

 

L'implantation générale est fonction principalement de la disposition des flutes de montre, mais aussi du choix de l'emplacement des basses, qui permettent de nombreuses variantes.

 

 

 

La disposition la plus courante est une disposition en forme de A, donc avec les flutes paires d'un coté et les impaires de l'autre avec la flute n°5 au centre, c'est la plus longue des 23 flutes de montre.

 

Elle est alors presque l'axe de symétrie de l'ensemble.

 

Vous pouvez imprimer les feuilles suivantes en format A4 pour reconstituer un plan A3 de la moitié des flutes de montre en forme de A

 

 

 

flutes quart basses R.png

 

 

 

 

 

feuille des graves à imprimer et scotcher avec la suivante

 

 

 

 

 

 

 

flutes quart aigues R.png

 

 

 

 

 

la deuxième feuille à imprimer et coller avec la précédente la  feuille des aigues.

 

Ce qui doit donner après assemblage:

moitié flutes.png

 

 

Cette feuille reconstituée en format A3 représente la moitié droite de la montre.

 

Son symétrique par retournement et par rapport au milieu de la 5° flute donne l'autre moitié gauche qui une fois recollée aussi donne l'implantation de l'ensemble des flutes de montre.

 montre.png

 

On peut observer que les faces arrière des flutes sont toutes alignées pour y être fixées sur une traverse.

Les arrivées d'alimentation en air en pied des flutes sont, elles aussi, alignées sur une ligne, mais évidemment espacées avec des intervalles inégaux mais régulièrement proportionnels aux largeurs des flutes.

 

Les intervalles entre flutes contigües sont généralement de quelques millimètres et peuvent être tous égaux en général. Mais on rencontre aussi des cas ou pour des raisons d'esthétique, ils sont inégaux, et alors proportionnels aux largeurs de flutes.

Ces choix doivent être décidés avant de dessiner les plans, mais peuvent aussi varier justement en fin d'assemblage pour résoudre une incompatibilité qui se révèle au premier montage à blanc.

 

Il faut encore concevoir et prévoir les emplacements des axes d'arrivées d'air dans les noyaux et leurs emboitements vers le distributeur/collecteur pour que les alignements se présentent tel que l'ensemble est prévu.

Là aussi impossible de donner un plan avec tous les cas. Seul le constructeur peut décider des adaptations pour le résultat envisagé.

 

 

Quant aux 4 flutes de basses les variantes sont aussi nombreuses!

exemples:

 

Comment placer 4 flûtes sur la hauteur des trois premières ... en coudant les deux dernières

 

basses-png.png

 

 

 

 jackie3.JPG

 

 

 

vue avant.jpg

vue avant.jpg

 

 

 

 

astuce basses.jpg

 

chapotel 2.jpg

 

 

 

pierre croix.jpg

 

  

 

 

L'exemple de l'orgue de Claire en vidéo et avec le son pour une disposition en escalier:




31/12/2020
4 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 253 autres membres